5 techniques infaillibles de Growth Hackers

5 techniques infaillibles de Growth Hackers

Quand on parle de booster la croissance de sa marque ou de sa structure rapidement, on peut évoquer le système du growth hacking. Rassurez-vous : pas besoin d’être un expert en hacking pour mettre en application certaines techniques de cette nouvelle manière de faire. Dans ce dossier, nous allons vous présenter quelques techniques infaillibles de Growth Hackers.

 Le growth hacking en quelques mots

On peut définir le growth hacking comme un ensemble de stratégies, notamment les stratégies les plus efficaces permettant d’accroître et d’implémenter une marque un peu de temps. Si on s’y penche un peu plus, ces stratégies vont viser à cibler et à convertir les clients au prix d’acquisition le plus bas possible.

A lire également : Les véhicules utilitaires en entreprise

Le growth hacking est actuellement de plus en plus prisé par les petites entreprises et les start-ups. En effet, ces derniers sont souvent en manque de ressources et de temps et pourtant, ils ont besoin de s’implanter rapidement. Le plus étonnant dans ce cadre, c’est qu’on n’a pas besoin d’être des professionnels de growth hacking ou du marketing pour mettre en application certaines techniques.

Le social proof

On peut se permettre de dire que c’est par cette technique de growth hacking « social proof » que Candy Crush est devenu célèbre. Même si vous n’y jouez pas, vous connaissez sûrement ce jeu. Le saviez-vous ? C’est aujourd’hui l’un des jeux les plus téléchargés sur Apple Store. Sur Google Play, il n’est pas non plus mal placé.

A voir aussi : Les papiers doivent être gardés combien de temps ?

Les développeurs de ce jeu ont réussi à convaincre un bon nombre de monde à l’adopter en appliquant le social proof. Le principe est simple : convertir une personne indécise en un utilisateur en mettant devant lui ce que fait son entourage. Pour le cas de Candy crush, c’est en partageant le score des utilisateurs sur les réseaux sociaux comme Facebook qu’il a su attirer de nouveaux utilisateurs.

Avec le social proof, on essaie de créer un groupe. Si une personne veut faire partie de ce groupe, elle n’aura pas du mal à suivre les codes et la conduite du groupe en question. Vous pouvez donc monter votre stratégie de growth hacking sur cette méthode qui est infaillible.

L’utilisation de YouTube

Personne ne peut nier le potentiel de viralité d’une vidéo publiée sur YouTube. Ce n’est quand même pas n’importe quelle vidéo qui va avoir le maximum de vues et de partages sur cette plateforme. En tout cas, on a là une stratégie de growth hacking.

Elle a d’ailleurs fait le bonheur et surtout le succès de certaines entreprises. Ne citons que Dropbox qui n’a fait que compiler les vidéos les plus vues sur YouTube et la partager. En quelques semaines, on a vu le nom de la marque un peu partout sur la toile. Là, il faut tout simplement bien penser au type de vidéo à créer et à partager. D’ailleurs, il est à préciser que pour la conception de la vidéo, on n’a pas forcément besoin de dépenser des milliers d’euros.

Le parrainage

Certaines marques peuvent refuser de le faire, mais notez bien que le parrainage est une des techniques infaillibles des Growth hackers. De nombreuses structures dont Facebook y ont eu recours.

Ce n’est pas un miracle si Facebook frôle le deux milliards d’utilisateurs. À ses débuts, on n’en comptait que quelques-uns, mais pour se développer rapidement, la plateforme a trouvé la bonne stratégie. Pour s’inscrire, il fallait inviter sept personnes à s’y inscrire également.

Vous pouvez adopter la même stratégie. Ce système de parrainage pourra vous aider à agrandir votre base de données clients. Le risque réside dans le fait que certains utilisateurs vous donnent de mauvaises adresses, mais c’est un risque à prendre. Alors, qu’est-ce qui vous empêche d’essayer cette technique de growth hacking ?

L’utilisation d’un autre site

Vous pouvez être réticent par rapport à cette technique de growth hacking et pourtant, c’est ce qui a permis à Airbnb d’être le leader mondial en hébergement. Comme pour toute autre structure, Airbnb a aussi connu des débuts un peu compliqués, mais elle a trouvé la bonne stratégie. Pour avoir de l’audience et s’imprégner dans l’activité, elle a créé un algorithme permettant de copier toutes les annonces sur les autres plateformes d’hébergement.

En utilisant un autre site, vous pouvez également réussir à vous faire connaître en peu de temps. Là, il suffit de bien doser les choses pour ne pas tomber dans l’illégalité.

Le teasing

Si vous êtes encore au stade de la création de votre site, vous pouvez déjà travailler votre visibilité. C’est cette technique du teasing qui a propulsé Mailbox. Pour appliquer cette stratégie Mailbox avant même la mise en ligne de son application a créé une liste d’attente d’utilisateurs. Oui, le service a été déjà présenté, d’où cette liste d’attente pour pouvoir télécharger l’application lors de sa mise à disposition.

Vous pouvez adopter cette technique de growth hacking et en le combinant à l’utilisation des réseaux sociaux, elle ne peut être qu’efficace.