Guide Entrepreneur
Quel est le salaire d’un comptable en Suisse ? Quel est le salaire d’un comptable en Suisse ?
De nombreux Français sont de plus en plus attirés par une carrière professionnelle en Suisse. Pensant que le salaire est plus attrayant, peu de... Quel est le salaire d’un comptable en Suisse ?

De nombreux Français sont de plus en plus attirés par une carrière professionnelle en Suisse. Pensant que le salaire est plus attrayant, peu de gens se demandent si les diplômes obtenus en France seront suffisants. Devenez comptable en Suisse est-ce une véritable opportunité pour votre carrière ?

Prenez l’exemple de la comptabilité et de la DSCG. Cela ne suffit pas pour justifier un poste de comptable et le futur employé devra se former sur place pour être dans les  Normes comptables suisses.

A lire également : Pourquoi personnaliser l’emballage de vos produits ?

Devenez comptable en Suisse

En Suisse, il n’y a pas de véritable diplôme de comptable. Il est possible d’en obtenir un via une formation privée. Il sera alors possible de devenir le soutien d’un comptable à un comptable confirmé dans quelques mois, soit en face à face, soit par le biais d’e-learning en choisissant, par exemple, l’un des cours de formation de l’organisation suisse de formation Une meilleure étude.

Cette organisation indépendante offre des formations pour devenir comptable en suisse . Il est possible de passer l’examen pour obtenir :

A lire en complément : Des conseils pour optimiser l’efficacité de votre système de sécurité

  • Brevet fédéral pour spécialiste de la finance et de la comptabilité genève : la formation dure en 1 000 heures et reste accessible pendant 30 mois. Il peut être fait en face à face (sans obligation) ou à distance.
  • Brevet fédéral pour Spécialiste en Finance et Accélération Comptabilité  : Avec 600 heures de formation à distance et 12 mois d’accès, vous pouvez justifier un brevet fédéral pour travailler dans le domaine de la comptabilité suisse
  • Le certificat de spécialiste de la TVA  : le certificat est obtenu après 80 heures de formation. Vous avez accès à la formation pendant 6 mois en face à face ou à distance.
  • Le diplôme de spécialiste en comptabilité  : 24 mois d’accès, 600 heures de distance ou de formation en face à face et vous êtes ici avec votre diplôme dans votre poche.
  • Diplôme de comptable  : Le Diplôme d’Aide Comptabilité nécessite 300 heures de formation avec accès pendant 18 mois en face à face ou en Suisse en ligne
  • Le Diplôme de Comptable  : il est possible de devenir comptable en 400 heures de formation sur un accès de 20 mois, toujours à distance ou en face à face.

Quelles différences de normes comptables Suisse  ?

La Suisse est un pays où la confiance est primordiale. Être français et retourner au bas de l’échelle pour un comptable est presque logique. En effet, les normes comptables ne restent pas les mêmes que les » Langage de rédaction comptable  »

Cependant, il existe quelques différences importantes, comme en témoigne un article sur le site compta-online sur l’expatriation d’un comptable français vers la Suisse.

Tout d’abord et contrairement à la France, il n’existe pas de plan comptable obligatoire en Suisse . Seulement recommandé, il suit une logique différente d’un plan comptable français.

Le vocabulaire comptable et fiscal peut sembler incroyable. En Suisse, nous parlons de « déclaration TVA » alors qu’en France, le terme correct est « déclaration de TVA ». De plus, la TVA déductible ne parle pas aux Suisses.

Bref, le voyage promet une multitude de petits changements pratiques qui peut tourner la tête d’un comptable français mal préparé. Est-il plus intéressant de travailler en Suisse ?

Oui et non. Devenir comptable en Suisse présente de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients qu’il est bon de savoir avant d’emballer votre valise.

Tout d’abord, vous devez parler plusieurs langues pour travailler comme comptable en Suisse dont le français, l’allemand et l’anglais. Cette multiculturalité sera considérée comme une aubaine pour de nombreux candidats ou comme une contrainte pour ceux qui sont moins à l’aise avec les langues étrangères.

A lire aussi : Au Canada, c’est recruter !

Sachez également que travailler en Suisse exige que vous vous impliquiez au quotidien. Il est préférable de prendre le temps de s’impliquer dans la vie du pays. Les travailleurs frontaliers sont parfois perçus d’un mauvais œil par les habitants. Il est bon de se préparer mentalement.

Contrairement à ce que l’on pense, Les Français qui travaillent en Suisse ne voient aucune différence financière . Entre les travailleurs frontaliers qui doivent se rendre sur leur lieu de travail et les Français qui y vivent, tous sont unanimes : le coût de la vie est beaucoup plus cher en Suisse (loyer, Internet ou facture de vie quotidienne) et l’assurance maladie est à la charge de l’employé.

Est-ce un bon plan pour devenir comptable suisse ? Comment réussir à travailler en Suisse avec un diplôme français ?

La principale difficulté pour un comptable français qui veut travailler dans une entreprise suisse n’est pas le diplôme, mais la confiance . Les employeurs se concentrent principalement sur la capacité des salariés à acquérir les compétences requises en Suisse plutôt que sur Formation des assistants comptables.

En ce qui concerne le diplôme, un futur employé peut demander une reconnaissance de diplôme s’il le souhaite Formation des comptables agréés . Il suffit d’être le détenteur du DSCG pour passer le Brevet fédéral pour spécialiste de la finance et de la comptabilité .

Il sera possible de Travailler en Suisse avec le DSCG , mais justifiant des modules complémentaires en droit fiscal et comptable. Des modules qui plairont aux futurs employeurs suisses et aident les futurs employés à trouver un emploi dans une bonne entreprise.

Une fois la formation d’un comptable Suisse dans votre poche, il suffit de demander la « reconnaissance » de l’organisation SEFRI. En Suisse, le titre d’expert-comptable n’est protégé que s’il est suivi de la mention « diplômé » et inscrit à Expert Suisse un équivalent de l’ordre des comptables publics.

Veuillez noter que pour s’inscrire auprès des associations professionnelles suisses, il est obligatoire avoir son diplôme certifié . Comme en France, il est nécessaire de demander un extrait d’un casier judiciaire vierge et une photocopie de sa carte d’identité.

Une fois, le diplôme de comptable obtenu, il est nécessaire de Acquérir de bonnes connaissances sociales et fiscales . Enfin, il est nécessaire d’avoir 3 ans d’expérience professionnelle pour postuler à l’accréditation en tant que comptable auprès du ARS . Il n’y a pas d’équivalence avec les diplômes français et nécessite un diplôme suisse.

Et si vous proposiez vos services d’expert comptable en ligne ?

Comme tout service web, l’expertise comptable en ligne présente des tarifs plus que compétitifs à découvrir ici. En proposant des services d’une qualité française à des entreprises Suisses, vous les aidez à minimiser les coûts de fonctionnement de leur structure grâce à la dématérialisation des documents administratifs et des échanges. 

De plus, la distance n’est en réalité plus un problème mais un réel atout à faire valoir. 

Il n’y a plus besoin de se déplacer et de perdre du temps en allant en cabinet. La communication se fait entièrement par le biais du digital avec des mails, des appels ou des visioconférences. Tous les échanges sont relayés par des preuves écrites ce qui permet une fluidité et une transparence dans les échanges, ainsi qu’une rapidité dans les démarches administratives.

Les experts-comptables en ligne ont en plus l’avantage de pouvoir récupérer et synchroniser de manière automatique les données bancaires d’une entreprise.  Grâce à la mise en place d’une plateforme collaborative et d’un tableau de bord, l’expert-comptable en ligne permet à ses clients chefs d’entreprise de suivre l’avancée de leur comptabilité en temps réel. Les données confidentielles sont stockées via un cloud dans des serveurs protégés afin de leur permettre de garder une idée précise de leur valeur n’importe où et à tout moment.

Malgré ces mesures avantageuses, les honoraires d’un expert-comptable en ligne restent bien plus attractifs que leurs homologues en cabinet. Ils se révèlent être 30 % à 40 % moins chers que ceux pratiqués par les cabinets d’expertise comptable de proximité.

En outre, le fait d’exercer la profession d’Expert-Comptable en ligne n’exclut pas d’être tenu de respecter un devoir de conseil et d’information auprès de l’ensemble de vos clients. Cela relève d’une obligation présente dans le code de déontologie des professionnels de l’expertise comptable qui vous impose en tant que professionnel d’informer votre client pour qu’il puisse prendre ses décisions en tout état de cause.

Show Buttons
Hide Buttons