Guide Entrepreneur
Qui peut consulter les comptes d’une association loi 1901 ? Qui peut consulter les comptes d’une association loi 1901 ?
Soumis à la loi du 1er juillet 1901 , l’association 1901 est une association non commercial . Il peut s’agir d’associations ayant leur siège... Qui peut consulter les comptes d’une association loi 1901 ?

Soumis à la loi du 1er juillet 1901 , l’association 1901 est une association non commercial . Il peut s’agir d’associations ayant leur siège statutaire en France ou qui y exercent une activité permanente. En outre, toutes les procédures relatives aux associations Act de 1901 doivent être conformes à cette disposition. Création, gestion de l’association, financement, liquidation : alors découvrez ce que vous devez savoir sur ce sujet dans cet article.

Comment créer une association 1901 ?

La création de ce type d’association doit être conforme aux règles fixées par la loi du 1er juillet 1901. En particulier en ce qui concerne l’objectif social et les formalités de déclaration de l’association. Ce processus doit également remplir certaines conditions. En outre, il est nécessaire que :

A lire aussi : Quelles sont les différentes structures ?

  • L’association compte au moins deux membres  : personnes physiques (mineures ou adultes) ou personnes morales (sociétés, autres associations, etc.)
  • Il ne sans participation aux bénéfices puisqu’il s’agit d’une structure à but non lucratif
  • Ses fondateurs disposent des autorisations nécessaires pour créer une association. Ceci est fait s’ils se trouvent dans une situation spécifique (mineur, adulte sous la tutelle de la justice, etc.).

A association étant un contrat entre plusieurs personnes décidant de partager leurs connaissances ou leurs activités (objet de l’association) pour réaliser un projet collectif à des fins autres que la participation aux bénéfices.

Formalités pour la création d’une association

Quant à la procédure de création d’une association 1901, elle passe par plusieurs étapes :

A découvrir également : Comment savoir si je suis encore Auto-entrepreneur ?

  • Tout d’abord, passez à la rédaction des statuts de la loi 1901 d’association et de ses règles de procédure . Vous avez le droit d’indiquer la date d’expiration de votre organisme associatif dans les statuts. Mais, vous ne pouvez pas non plus le faire.
  • D’un autre côté, il est important, sinon obligatoire, choisir une dénomination sociale pour l’association . Afin de garantir le caractère unique du nom choisi, il convient de consulter le dossier national auprès de l’INPI. Bien sûr, envisagez de déposer le nom auprès de l’INPI afin d’éviter toute utilisation par une autre entité.
  • En outre, vous devez déterminer le siège social de votre association  : domicile du gérant, locaux loués ou fournis (maison d’association…).
  • En outre, il est conseillé d’organiser une assemblée générale constituante : nomination des dirigeants, etc.
  • De plus, vous devez déclarer la constitution de votre association en ligne ou à associations de greffes (sur place ou par correspondance). Dans ce cas, vous aurez besoin de quelques pièces. Comme la forme de création ou de déclaration de l’association (Cerfa n° 13973*03). Il en va de même pour la Cerfa n° 13971*03 ou la Cerfa n° 13969*01 (pour un syndicat ou fédération d’associations).

Bien que la publication d’un avis de constitution au Journal officiel des associations ne soit pas obligatoire, il est préférable de le faire.

Gestion d’une association loi 1901 : comptabilité, fiscalité…

Ressources humaines, comptabilité, fiscalité…, pour gérer une association de 1901, ces éléments doivent être pris en compte. En outre, il est sage de confier cette tâche à des personnes compétentes, responsables et habilitées. En effet, une mauvaise gestion peut entraver le bon fonctionnement de cet organe à des fins lucratives et son évolution.

Gestion des ressources humaines d’une association loi 1901

Tout d’abord, il s’agit de soutenir les bénévoles et les membres dans la réalisation des activités de l’association. Entraînement, contrôle des repas…, rien ne doit être laissé au hasard pour qu’ils puissent mener à bien leurs missions. Si l’association embauche des employés, elle doit appliquer les dispositions des conventions collectives et conventions qui lui sont applicables. .

Fiscalité associative

La Loi de 1901 sur les associations relève d’un régime fiscal sans but lucratif. En d’autres termes, ils bénéficient d’une exonération des taxes commerciales (TVA, impôt sur les sociétés, etc.). Toutefois, cette non-imposition ne s’applique pas aux organisations exerçant des activités lucratives et concurrentielles.

Qu’en est-il de la comptabilité de l’association dans tout ça ?

Même si la loi du 1er juillet 1901 n’oblige pas une association de 1901 à tenir une comptabilité, il est sage de le faire. De plus, nous devons rendre compte à l’assemblée générale des membres. De plus, la comptabilité doit inclure le résultat comptable, sa répartition et l’information relative au bénévolat.

Modification des statuts

Des changements dans les caractéristiques de l’association (siège social, objet corporatif, dirigeants, etc.) sont susceptibles de se produire au cours de son existence. La modification des statuts est donc nécessaire et les formalités juridiques doivent être accomplies.

Qu’est-ce à propos de son financement ?

Il ne manque pas de solutions pour financer une loi de 1901 sur les associations. Ces ressources sont également utilisées pour le fonctionnement de l’association et pour les besoins de l’association non commerciale (association reconnue d’utilité publique).

Les ressources propres de l’association

Oui, les associations en vertu de la loi de 1901 ont leurs propres sources de financement. C’est le cas pour les cotisations, les cotisations des membres et les frais d’adhésion. Mais ils peuvent aussi organiser divers événements pour renflouer leurs caisses. Tombola (loterie d’objets mobiles et loto traditionnel), puces puces, grenier vide…, elle a l’embarras du choix.

Méthodes de financement externe d’une association 1901

Dons manuels, dons et legs

Les dons manuels, dons et legs accordés à l’association font définitivement partie intégrante de son patrimoine. En outre, ils sont effectués gratuitement, donc sans examen.

Nous parlons de dons manuels quand il s’agit d’un simple remise physique de biens meubles (objet, chèque, titre…) ou bâtiments . D’autre part, pour les biens immobiliers, doit absolument faire l’objet d’un acte notarié.

En ce qui concerne le don ou l’héritage, il doit être effectué par acte authentique ou sous vue privée. Vous devez aussi les déclarer dans la préfecture. Notez que le don n’est fait que pendant la vie du donneur. Alors que l’héritage ne peut être réalisé que par volonté.

Subventions, commandites et commandites d’associations

La loi de 1901 sur les associations peut bénéficier de subventions de l’État, des institutions publiques (comme pour l’association reconnue comme service public) et des administrations. Ces aides peuvent être à la fois financières et matérielles.

Le parrainage ou le parrainage d’une association représente le soutien matériel fourni par une entreprise. Il permet l’entreprise pour promouvoir son image de marque.

Le parrainage de l’association désigne le soutien matériel fourni par une entreprise ou un particulier. Peutêtre financier ou humain, il vise à soutenir une œuvre d’intérêt général (philanthropie, éducation, culture, sport…).

Solutions de financement bancaire

Les associations de 1901 peuvent financer leur fonctionnement et leurs activités par le biais d’une assistance bancaire. Ces institutions financières offrent des financements à court, moyen ou long terme. Ainsi, pour financer ses flux de trésorerie, ce type d’association peut souscrire à une facilité de trésorerie autorisée ou à un découvert. En ce qui concerne ses besoins d’investissement actuels, elle peut opter pour un prêt bancaire conventionnel ou un crédit-bail mobile. Pour les investissements importants, elle peut demander un prêt amortissable ou un bail immobilier.

Dissolution-liquidation d’une association 1901 : comment procéder ?

Il se peut parfaitement qu’une loi d’association du 1er juillet 1901 ne dispose pas des ressources nécessaires pour le fonctionnement de l’association. De même, il peut être difficile d’atteindre son objectif. Dans ces circonstances, les membres de l’association n’ont d’autre choix que de la dissoudre. Plusieurs mesures devraient alors être prises pour achever la liquidation de cet organisme à but non lucratif.

Décision de dissolution

Quelle que soit la raison de la dissolution, il est essentiel de consulter les membres de l’association pour décider . En fait, cette décision doit être conforme au statut juridique de la loi de 1901 sur l’association. Étant donné que les partenaires ont partagé leurs connaissances ou leurs activités, les termes du quorum et de la majorité doivent en effet être inclus dans les statuts de l’association. Une fois la dissolution votée, il est important de ne pas oublier de rédiger un procès-verbal qui donne suite à la décision.

Achèvement des formalités de dissolution

Si les membres ont élu un président, c’est ce dernier qui s’occupe des formalités de dissolution de l’association de 1901. Cette consiste donc à :

  • Déclarer la dissolution en ligne, à la préfecture ou au registre des associations
  • Notifier la dissolution à l’INSEE (si l’association a SIREN, SIRET et un code APE)
  • Publication au Journal officiel des associations de l’avis de dissolution (facultatif mais recommandé)

Bon à savoir

Pour la déclaration de dissolution de l’association, vous devez apporter certains documents. Connaître Cerfa 13972 (Formulaire de dissolution d’association) et une copie du procès-verbal de dissolution. Sans parler d’une enveloppe estampillée libellée à l’adresse de direction de l’association.

Il est à noter que les règles de procédure s’appliquent aux membres de la même manière que les statuts d’une association Act 1901. Mais elle ne concerne pas les tiers, sauf pour les associations de service public qui le précisent.

Liquidation de l’association

Après la dissolution du association vient liquidation. Les mesures suivantes devraient être prises :

  • Désigner le liquidateur
  • Clôturer les comptes de l’association : solde des comptes, paiement des dettes (vente d’actifs) et reprise des contributions
  • Attribuer la prime de liquidation sous forme de dons à d’autres associations

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le guide d’association de HelloAsso, spécialiste du financement associatif.

Show Buttons
Hide Buttons