Norme ISO 26 000 : rôle de cette norme

Norme ISO 26 000 : rôle de cette norme

Plusieurs normes internationales ont vu le jour pour diverses objectifs. La norme ISO 26 000 est consacrée à la responsabilité sociétale dans les entreprises ( RSE). Cependant, la compréhension de ses implications favoriserait une meilleure application. Il sera question de donner les détails de cette norme

Le rôle de la norme ISO 26 000

La norme ISO 26 000 est étroitement liée à la responsabilité sociale des entreprises. C‘est l’ensemble des dispositions à prendre pour  sa mise en place dans les sociétés. Ceci, dans le but d’assurer la protection des travailleurs, celle de l’environnement et le respect de règles légales dans le domaine des affaires. Il s’agit donc d’une norme internationale auxquelles toutes les  administrations concernées doivent se soumettre.

A découvrir également : La valeur ajoutée et l'innovation: une relation symbiotique

Les principes de la norme ISO 26 000

Dans l’application de la norme ISO 26000 dans votre structure, vous devez vous référer aux principes qu’elle impose. Ils sont au nombre de sept que sont : la gouvernance, les droits de l’homme impliquant la discrimination, les droits politiques et civils, les droits de travail pour les salariés, etc.. ,

les conditions de vie des travailleurs et la relation employeur-employé, la protection de l’environnement, une loyauté dans la pratique, la protection et la sécurité du consommateur à travers la commercialisation des produits sains, et une participation active à développement durable avec les recruteurs et une implication dans l’éducation. Les entreprises quelles qu’elles doivent donc s’organiser en fonction de ces principes énumérés.

Lire également : Comment travailler le SEO de votre site WordPress ?

La certification de ISO 26 000

Plusieurs normes instituées par l’organisme international compétent imposent une certification tel que l’ ISO 9001. Cependant, celle 26000 n’exige pas une certification par les entreprises. Ce sont des démarches à suivre dans la clarification du thème de la responsabilité sociétale et tout ce qu’elle implique.

C’est un coup de main porté aux organisations, mais aussi aux entreprises en vue d’une application des différents principes dans le domaine ladite responsabilité qui leur incombe. Bien qu’il ne s’agisse pas de certification, il est bien possible que toutes structures soient évaluées sur cet aspect dans leur fonctionnement par des organismes spécialisés.

Comment procéder à une évaluation d’entreprise avec cette norme ?

Puisque la norme ISO 26 000 n’est pas une certification, il est possible qu’elle le respect de ses directives par les entreprises et organisations soit évalué. Celle-ci consiste à contacter en premier les points d’amélioration de la structure en matière de responsabilité sociétale. Ceux-ci feront ce contrôle par rapport aux 7 principes, bases de la norme. Vous pouvez également être comparé aux entreprises de votre zone pour identifier votre rang par rapport aux leurs sur le respect des directives.

ISO 26 000 rôle de cette norme

Les enjeux de la norme ISO 26 000

La norme ISO 26 000 a pour enjeu d’encadrer les entreprises, de leur montrer les directives à suivre en vue d’améliorer leur politique en Responsabilité Sociétale des Entreprises. L’objectif poursuivi est la participation de ces structures au développement durable. Le respect des dispositions de cette norme peut permettre à une entreprise de connaître une évolution dans ses activités, tant sur le plan relationnel, marketing et commercial.

On peut notamment souligner une augmentation de la clientèle qui a une conséquence positive sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, une facilité à nouer les relations avec les acteurs de l’administration publique ou les partenaires et investisseurs, un avantage considérable vis-à -vis des concurrents, etc

Les outils de la norme ISO 26 000

Afin de mieux faire comprendre le rôle de la norme ISO 26000, et de l’importance de son respect, les acteurs ont mis à la disposition des entreprises certains outils. Ils permettent aux entreprises ainsi qu’aux employés de se rendre compte de leur participation dans l’application des directives, mais aussi dans l’atteinte des ODD.

 Il s’agit entre autres d’un outil de communication, pour faciliter le débat et les enseignements à donner en la matière, des documents pour former les différents acteurs en version vidéo et papier, mais aussi de certaines dispositions contenant quelques principes liés au développement durable. À ceci s’ajoute le bilan carbone, qui est recommandé avant toute démarche pour l’application des différentes directives.

Pour vous procurer ces documents, vous pouvez simplement les télécharger sur au format PDF, ou vous rendre à l’AFNOR (Agence Française de Normalisation). Il est également possible de les trouver dans les documents des Nations-Unies ayant rapport à la responsabilité sociétale et au développement durable.

La mise en place de la norme

Pour procéder à la mise en  place de la norme ISO 26 000, il faut commencer par identifier les points où l’entreprise à faillir en matière de responsabilité sociétale. Ce bilan permettra une refondation des bases sur les principes de la norme. Vous devez ensuite décider des dispositions à prendre pour une meilleure application des directives et une pour l’atteinte des objectifs.

Une fois que ces dispositions sont prises, une organisation des séances de formation en responsabilité sociétale peut être organisée pour préparer les possibles acteurs à divers postes à la mission. Au cours de la séance, des communications seront faites avec les outils mis à la disposition par les Nations Unis dans le domaine. La réussite de ces formations vous permettra désormais de lancer la mise en œuvre en désignant chaque acteurs de l’entreprise pour une tâche spécifique.