Les avantages de la cipav

Les avantages de la cipav

La CIPAV est une caisse qui dépend de la caisse nationale d’assurance de vieillesse des professions libérales CNAVPL. Il faut noter qu’elle a à sa charge les entrepreneurs qui sont dans le domaine libéral et qui n’appartiennent donc pas un groupe défini de métier.

C’est en réalité une couverture sociale pour tous les micro-entrepreneurs. Cette caisse offre de nombreux avantages aux personnes qui en font partie. Quels sont les avantages que vous pouvez avoir si vous êtes affilié à une telle caisse ? Pour les connaître, lisez ce qui suit.

A découvrir également : Arrêt maladie : comment se déroule le contrôle ?

La prévoyance : le premier avantage de la CIPAV

La prévoyance a pour rôle de vous soutenir en première position ou en complément du régime de base. Cela permet d’assurer convenablement une sécurité financière à vous et votre famille lorsque le régime de base est inexistant ou absent. C’est là un contrat facultatif qui est très recommandé pour toutes les personnes qui travaillent dans un domaine libéral.

Tous les sujets qui ont rapport à l’assurance professionnelle sont très utiles donc à prendre au sérieux. Cela vous permet de vivre une retraite paisible et d’être à l’abri des manques de moyen.

A lire aussi : Négocier son salaire à l’embauche : comment faire ?

Dans certains domaines d’activité, vous avez des personnes qui sont là pour vous écouter et mieux vous expliquer les contours de cette souscription. Vous avez accès à toutes les informations susceptibles de vous aider à définir vos besoins en ce qui concerne la prévoyance.

L’importance de la prévoyance réside dans le fait qu’elle permet d’avoir une prévoyance complémentaire après la souscription à la prévoyance de base. Aussi, ce contrat permet à l’assuré de ramener le délai de carence lorsqu’il est malade à huit jours au lieu de trente, voire soixante jours selon le contrat souscrit.

Indemnité journalière : l’avantage demandé par les assurés

L’un des avantages pour lequel les assurés se sont battus est l’indemnité journalière. Les assurés demandaient à bénéficier de l’accès à cette indemnité en cas de maladie ou d’accident. Pour information, les artisans et les commerçants bénéficient de cette indemnisation dans le régime général. Avec le temps, les choses ont évolué dans ce sens.

Jusqu’à la date du 30 juin 2021, les professionnels libéraux assimilés cotisaient à hauteur de 22 % de leur chiffre d’affaires et n’avaient pas la possibilité d’avoir une indemnité journalière.

Par contre, depuis le 1er juillet 2021, les professionnels libéraux qui sont affiliés à la CIPAV sont éligibles aux indemnités journalières. Leur taux de cotisation a connu une augmentation dans certaines régions.

Le volet indemnité est à prendre en considération afin de savoir si vous devez quitter la CIPAV ou y rester. La durée de l’indemnisation est moins de 90 jours pour les professions libérales à la CIPAV. Cependant, elle va à 360 jours sur trois ans pour les personnes assurées au régime général.

Les professions rattachées à la CIPAV

Jusqu’à un passé récent, vous avez environ 150 professions libérales qui dépendaient de la CIPAV pour leur prévoyance et retraite. Depuis le 1er janvier de l’année 2018, les micro-entrepreneurs se sont retirés et s’en sont suivi les autres indépendants depuis janvier 2019. La CIPAV ne compte qu’une vingtaine de professions libérales qui y sont affiliées en ce moment.

Il s’agit des architectes, des ingénieurs-conseils, des moniteurs de ski et des guides conférenciers. Les artisans qui ne sont pas affiliés à la maison des artistes sont comptés parmi les adhérents de la CIPAV.

Les professionnels restants dépendent maintenant du régime général de la sécurité sociale des indépendants dit SSI. Cela dit, les entrepreneurs en profession libérale qui se sont déjà affiliés à la CIPAV au 1er janvier 2019 ont la possibilité de rester affiliés à cette organisation. Ils peuvent également demander leur affiliation au régime général de sécurité sociale avant le 31 décembre 2023.

L’affiliation à la CIPAV

Vous êtes automatiquement affilié à la CIPAV dès que vous en faites la demande par un dépôt de dossier de création. Ce dossier est déposé au centre de formalités des entreprises.

Alors, vous n’avez pas de démarches encombrantes à faire. Votre immatriculation intervient le premier jour du trimestre qui suit le jour de votre début d’activité. C’est-à-dire le 1er avril si vous avez lancé vos activités entre le mois de janvier et mars.

Comment partir de la CIPAV

Lorsque vous avez fait le choix de confier la gestion de votre retraite au régime général, vous devez faire une demande. Cette demande se fait sur le site autoentrepreneur.urssaf.fr au niveau de la rubrique « échange avec mon URSSAF ».

Alors, faites la demande de votre désir de quitter la CIPAV pour le régime général. Votre demande est automatiquement acceptée et prend effet le 1er janvier qui suit la date de votre demande.

Sachez qu’il n’y a pas de caisse qui soit meilleure qu’une autre. Tout dépend de vos revenus et des besoins que vous avez. Cela dit, c’est à vous, en tant qu’entrepreneur, d’évaluer votre situation pour choisir la caisse qui vous arrange le mieux.