Guide Entrepreneur
Publicité numérique : ce qu’il faut savoir Publicité numérique : ce qu’il faut savoir
Cette donnée est parfois complétée par des informations de géolocalisation déduites de l’adresse IP de l’internaute, ou par la précédente requête dans le cas... Publicité numérique : ce qu’il faut savoir

Cette donnée est parfois complétée par des informations de géolocalisation déduites de l’adresse IP de l’internaute, ou par la précédente requête dans le cas particulier d’un moteur de recherche. Idéales pour toucher les utilisateurs mobiles ou faire du retargeting, ces campagnes vous permettent d’être présents sur de nombreux sites internet qui se rémunèrent grâce à la publicité. Plus rapide que les méthodes «& 160;classiques& 160;» de publicité comme le courrier ou le démarchage en face à face, la publicité en ligne représente un gain de temps à court et moyen terme non négligeable. Or, compris entre 21 et 26 % selon les sites consultés, le score d& x27;attention des campagnes digitales demeure plus faible que sur les autres médias, en particulier pour les publicités diffusées sur smartphone et tablette, où le taux de mémorisation (pourcentage d& x27;individus qui après la première exposition au message ont mémorisé la marque et au moins un élément du message) n& x27;atteint, en moyenne, que 4 % selon l& x27;étude de My Media.

Ou encore d& x27;« applis », de mini-sites, de contenus informatifs, voire de mini-séries s& x27;inspirant des succès de Netflix ou de Canal+, très en vogue actuellement car générant attention, mémorisation… et fidélité.

A découvrir également : Comment mettre en place une marque employeur ?

& 8220;Usage non publicitaires du web& 8221; ne signifie pas & 8220;usage dénué d& 8217;intérêts commerciaux& 8220;, mais désigne des actions de communications effectuées sur des supports non publicitaires par définition.  « Nous avons un vrai problème d& x27;attention et de mémorisation car nous ne pensons pas suffisamment les contenus digitaux à l& x27;aune des formats dans lesquels ils seront diffusés », analyse Matthieu Elkaim, directeur de la création chez Ogilvy Paris. Inversement, comment imposer un spot de 30 secondes racontant une véritable histoire dans un contexte où l& x27;internaute, qu& x27;il soit dans la rue, le métro ou un café, est en permanence distrait . Ce type de malaise s’ajoute à l’inconfort sournois qui augmente chez de nombreux internautes à chaque signalement d’atteinte à la sécurité des données, de failles de sécurité et de trop vastes accords de partage de données entre entreprises.

Et par quel moyen la faire émerger dans cet avenir proche où l& x27;individu ne disposera que de quelques secondes  pour proposer à son assistant personnel Alexa ou Google Home les trois ou quatre marques qui lui viendront le plus rapidement à l& x27;esprit . Cela est valable pour les sites web que nous consultons, nos applications mobiles, le contenu que nous rédigeons dans nos courriers électroniques ou les indications que nous donnons aux assistants vocaux.

Lire également : Comment gérer sa e-reputation ?

Apparemment, collecter des données sur tout ce que nous faisons présente toujours un intérêt commercial pour quelqu’un, qu’il s’agisse des développeurs d’applications, des assureurs, des courtiers en données, des pirates ou des escrocs. À moins que les sociétés Internet puissent regagner notre confiance en modifiant leurs pratiques (ou par l’obligation du secret professionnel , à l’instar des médecins et des avocats), nous pouvons nourrir un certain espoir grâce à une nouvelle génération d’initiatives logicielles, qui explorent des solutions décentralisées pour donner aux utilisateurs un contrôle personnel afin de savoir qui a accès à leurs données.

D& x27;où l& x27;intérêt d& x27;appréhender le digital comme un média à part entière, avec ses contenus propres, qui constituent eux-mêmes autant de « mini-médias » qu& x27;il faut éditorialiser comme tels. De plus, les tribunaux et la société civile interpellent les entreprises du monde entier sur leurs pratiques en matière de collecte de données et de consentement au sujet de la publicité ciblée. La publicité au pixel est une forme de publicité en ligne qui a connu son essor en 2005 avec The Million Dollar Homepage, un site web entièrement consacré à la publicité qui propose un carré de 1000 pixels sur 1000 où chaque pixel coûte 1& 160;$ aux publicitaires. Comme le constate Bruno Poyet, « à l& x27;arrivée, on constate, grâce aux clics générés, un taux d& x27;efficacité assez puissant, et donc, sur le court terme, un bon retour sur investissement.

La publicité en ligne (ou e-publicité) désigne toute action visant à promouvoir un produit, service (économie), une marque ou une organisation auprès d’un groupe d’internautes et/ou de mobinautes contre une rémunération.

Comprendre les solutions publicitaires de Google

Elles indiquent aussi que les entreprises devraient énoncer des règles concernant les contenus interdits et l’utilisation des robots, et publier régulièrement des données pour montrer comment ces règles sont appliquées. Pour certaines des entreprises les plus puissantes d’Internet, dont Google, Facebook et Baidu, les publicités constituent une source de revenus principale, même si ces sociétés ont étendu leurs activités dans de multiples directions et sur différentes zones géographiques.

Mais les sociétés cotées en bourse ont le devoir de maximiser les profits de leurs actionnaires, ce qui signifie, pour certaines d’entre elles, d’extraire chaque goutte de données de leurs utilisateurs », explique Casey Oppenheim, PDG de Disconnect, un outil de protection de la vie privée qui bloque les traqueurs et préserve les informations personnelles des technologies indiscrètes. Le succès des films mettant en scène les bébés Evian,  d& x27;Intermarché (« L& x27;Amour, l& x27;amour ») et de Monoprix ou encore du  spot de 3 minutes loufoque et surréaliste du cinéaste Spike Jonze pour le parfum Kenzo World, ne démontre pas autre chose. En 2017, un certain nombre d’importants spécialistes en marketing ont cessé de placer des publicités sur YouTube après une série de scandales liés à des publicités associées à des vidéos violentes et au contenu inapproprié. Mais quoi de plus difficile que de créer cette surprise et cette émotion à travers un format de 6 secondes, soit l& x27;exact temps qu& x27;il faut à l& x27;internaute pour localiser le bouton « Skip Ad » qui fera taire la publicité indésirable .

Croître ou Mourir, il faut choisir !

 « Plusieurs études démontrent que 80 % de notre attention est inconsciente : notre cerveau analyse bien plus vite que notre pensée et nous enregistrons plus d& x27;éléments que nous n& x27;en avons conscience : en l& x27;espace d& x27;une journée, nous consultons entre 200 et 300 fois notre portable.

Le principe est le même que celui du pop-up classique, à la différence que la fenêtre s’ouvrant n’apparaît qu’au moment ou cette page est refermée derrière la page de consultation de l’internaute. Ainsi, la publicité comportementale vise à étudier les caractéristiques de l’internaute à travers ses actions (visite successives de sites, interactions, mots clés, production de contenu en ligne, etc. La plupart des publicités ciblées font la promotion de produits et services courants, mais ces mêmes outils peuvent tout aussi bien être exploités par des personnes aux intentions criminelles ou haineuses. Ainsi, le produit ou le service vanté dans la publicité contextuelle est choisi en fonction du contenu textuel de la page dans laquelle la publicité s’insère ou, s’il s’agit d’un moteur de recherche, en fonction du mot clé que l’internaute a saisi pour sa recherche. Le constat, toutefois, n& x27;est pas si surprenant si l& x27;on veut bien se souvenir du nombre d& x27;études démontrant que le premier vecteur d& x27;efficacité de la publicité, c& x27;est d& x27;abord l& x27;émotion suscitée auprès du consommateur.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

La possibilité de sélectionner le segment démographique à cibler nous a permis de constater que des annonceurs de certaines plateformes excluaient les individus d’une origine ou d’un sexe spécifique des annonces de logement ou d’emploi.

La réflexion qui doit évoluer aujourd’hui est liée à l’idée que les publicités numériques ne sont efficaces que lorsqu’elles sont ciblées et que les entreprises savent tout sur tout le monde.   Selon la dernière étude de My Media (groupe Heroiks) s& x27;appuyant sur les sciences cognitives, la publicité digitale réussit, certes, la performance de concentrer le maximum d& x27;investissements avec près de 5 milliards d& x27;euros en France, soit 39,2 % du total en 2018… Mais elle persiste aussi à enregistrer des taux d& x27;attention et de mémorisation encore très bas, compte tenu de son audience exceptionnelle : les Français passent aujourd& x27;hui quatre fois plus de temps sur le digital qu& x27;il y a dix ans (Médiamétrie, février 2019). Le vice-président de l’agence de publicité Ogilvy au Royaume-Uni affirme que l’obsession de mesurer les résultats du ciblage a entraîné une baisse de la qualité des annonces par rapport au marketing traditionnel des médias de masse.

L’industrie de la publicité est vaste, mais selon certaines estimations, en 2018, Facebook et Google contrôlaient à eux seuls environ 84 % du marché mondial de la publicité numérique hors de la Chine. L’Index de responsabilité des entreprises établi par Ranking Digital Rights constitue une sorte de liste de contrôle complexe qui classe ce que les plus grandes entreprises d’Internet et de télécommunications révèlent sur leurs agissement en matière de protection de protection de la vie privée et de la liberté d’expression des utilisateurs. Le baromètre SRI / Cap Gemini constate un ralentissement de la croissance du marché de la communication en ligne (emailing, l’affiliation, la recherche, le display, publicité mobile et les réseaux sociaux), qui est passé de +11& 160;% en 2011 à +3& 160;% en 2013. Format classique, peu intrusif, la bannière simple ou animée permet une communication à bas coût dont l’efficacité dépend de la capacité de la création à capter l’attention en dépit de contraintes techniques importantes. La comparaison avec une crise de santé publique (telle que celle de la laitue) s’explique en grande partie par le fait que l’industrie des technologies publicitaires, bien qu’elle ait mis l’accent sur de « meilleures publicités », a négligé la protection de la vie privée pendant des années et est toujours accusée de ne pas tenir compte de la protection de la vie privée et du consentement.

Avec l’apparition du stockage de masse (Big Data), les distributeurs de publicités suivent de plus en plus les internautes pendant leur navigation, afin d’afficher des publicités adaptées aux goûts des visiteurs. En 2018, alors que des dizaines de personnes sont tombées gravement malades après avoir mangé de la laitue romaine, les autorités de santé publique des États-Unis et du Canada n’ont pas pu déterminer où avaient été cultivées les feuilles de salades contaminées par la bactérie E.

En notant publiquement les entreprises, dont aucune n’obtient un score élevé, cette organisation, petite mais influente, incite les entreprises à s’améliorer d’année en année et institue une méthode pour suivre les progrès et les reculs notables au fil du temps. Nathalie Maréchal, analyste de recherche principale chez Ranking Digital Rights, à Washington, dirige un processus de consultation ouvert qui vise à créer des indicateurs entièrement nouveaux pour l’index au sujet de la publicité ciblée.

Cependant, les Linkedin Ads ont un coût non négligeable… Mais ce réseau social est beaucoup moins encombré que les autres plateformes, plus ciblé et avec un retour sur investissement qui peut être réellement intéressant pour votre entreprise.

  • panneaux publicitaires numeriques
  • reglement local publicite
  • marche publicite ligne
  • protection vie privee
  • types publicite ligne
  • avantages publicite ligne
  • acteurs publicite ligne
  • local publicite rlp
  • annonceurs messages publicitaires
  • publicitaire medias numeriques
  • publicite medias numeriques
  • publicite espace public
  • intrusion vie privee
  • local publicite intercommunal
  • faut savoir publicite
  • commentaire annuler reponse
  • publicite ligne fraude
  • cpc cout clic
  • publicite medias traditionnels
  • protection donnees personnelles

Sur le web, historiquement, le terme de publicité en ligne désignait initialement les bandeaux publicitaires au format image ou texte qui faisaient la promotion d& 8217;une marque, de produits ou de services. En effet, la mise en action d’une campagne sur internet est quasi instantanée, et ne subit pas les aléas extérieurs que peuvent constituer la météo ou les dégradations volontaires sur des supports physiques. Elles suggèrent, entre autres, que les entreprises autorisent la surveillance par une tierce partie des paramètres relatifs aux publicités (par exemple, les « affinités ») et de leur financement.

Cependant, le principal avantage de la publicité par rapport à la publicité traditionnelle est de permettre à l’internaute d’acheter immédiatement via des liens (en cliquant sur des bannières ou le bandeau publicitaire).

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!