Guide Entrepreneur
Le Badbuzz : le comprendre et le gérer Le Badbuzz : le comprendre et le gérer
Avant de choisir de communiquer sur un blog, sur Facebook, Twitter ou YouTube, pensez à ce que vous voulez dire, analysez vos messages et... Le Badbuzz : le comprendre et le gérer

Avant de choisir de communiquer sur un blog, sur Facebook, Twitter ou YouTube, pensez à ce que vous voulez dire, analysez vos messages et imaginez leur impact possible avant de les émettre.

Véritable crainte des entreprises sur les réseaux sociaux, ses répercussions possibles sur l’image de la marque et, par conséquent, sur ses résultats, inquiètent.

A lire également : Comment définir une stratégie de contenu efficace ?

. Les réseaux sociaux ne créent pas des crises, mais diffusent et propagent des informations dont souvent vous êtes à l’origine. Un autre exemple dans le domaine professionnel cette fois. Vous devez donc rester vigilant.

Gérer le bad buzz dans sa stratégie Social Media

Je suis d’accord pour dire que le bad buzz prend souvent de l’ampleur quand une entreprise réagit maladroitement vis-à-vis des critiques& 8230; D’où la nécessité de réfléchir à sa prise de parole et de rester mesuré pour éviter le drame . En premier lieu, lorsqu’une crise survient, il convient d’évaluer les risques potentiels que peut engendrer le buzz, puis définir les actions à mener. Pouvez-vous les retourner d’une façon ou d’une autre à votre avantage. Ce plan d’action doit donc pouvoir s’adapter à chaque cas, selon :. Rapidement supprimée sur demande de l’Association de la Presse Française, la photo qu’on voulait garder secrète a finalement fait le tour du web& 8230; et des rumeurs de censure de la presse par le gouvernement ont vite circulé. Vérifiez donc qu’aucune publication décidée en amont ne vous mettra dans une position délicate. Emarketing. A l’inverse, je pense que l’entreprise peut (presque) en ressortir grandie si sa réaction est intelligente.

A découvrir également : Intéressez-vous au Social Media Intelligence

Enfin, une fois le problème résolu, Buffer a posté un compte-rendu détaillé de la situation, relayé sur les réseaux sociaux :. Notre agence communication web propose des services en social media et webmarketing. Deux actions doivent être menée : la gestion de la dimension émotionnelle et la réaction face au fait générateur. Un des phénomènes les plus redoutés par les marques présentes sur le web ces dernières années. En l’absence d’émotion notable, pas besoin de réagir au risque d’aggraver les choses. Le scandale du lait contaminé de Lactalis, la campagne Dove jugée raciste, les « arrangements » de Lafarge avec Daesh… Les exemples ne manquent pas. Votre stratégie de communication de crise ne doit pas être parasitée par d’autres publications.

Là encore, si l’ampleur est encore faible, mieux vaut attendre et voir si des actions sont réellement nécessaires.

Prendre le temps de réfléchir à tous ces aspects vous permettra de mettre en place une stratégie défensive plus pertinente. En revanche, l’entreprise doit bannir tout ce qui peut être vu comme de la défense, de l’impassibilité ou du déni.

Gestion de crise : 5 règles d’or pour faire face aux bad buzz

D’autres encore ne voient rien venir et une simple actualité, une réaction inadaptée de la marque sur les réseaux sociaux ou encore le mécontentement d’un client suffisent à créer ce buzz négatif. La marque reconnaît ses torts et ne tente pas de les minimiser, ce qui est tout à son honneur. Ensuite, l’information qui circule devra être maîtrisée via une veille et via la mise à jour des sites et pages wikipedia par exemple. En 2013, l’outil qui permet de programmer des messages sur les réseaux sociaux s’est fait hacké, ce qui a généré un énorme bad buzz. Il sera important, même si l’entreprise n’est pas coupable de gérer également l’émotion engendrée par les faits. Lactalis, absent des réseaux sociaux, a été largement critiqué pour sa communication « opaque ». Lorsqu’on est en situation de crise, une des choses à ne surtout pas oublier est de tenir les consommateurs informés, afin qu’ils sachent que leur avis est pris en compte et que vous faites ce qu’il faut pour réparer les torts causés. Ou du moins, en limiter les dégâts.

Et vous, avez-vous déjà été victime d’un bad buzz. Tout d’abord, qu’est-ce qui se cache derrière ce terme à la mode de « bad buzz » .   . reputatiolab. Ils tournent généralement autour des problématiques suivantes :. Ces éléments donnent une dimension émotionnelle aux évènements (surprise, horreur) qui va déclencher la crise et toucher le grand public.

Partager régulièrement des contenus pertinents , entretenir le dialogue et se positionner comme un expert à l’écoute permet d’engager son audience, voire de créer une véritable communauté autour de son entreprise.

Au-delà de la forte audience potentielle et de la possibilité de segmenter cette dernière, l’un des principaux intérêts des réseaux sociaux est la puissance de leur viralité. C’est contre-nature, car lorsqu’on voit son entreprise se faire attaquer, on n’a qu’une seule envie : réagir vite pour la défendre.

Dans tous les cas, dès qu’un début de bad buzz apparaît, il vous faut réagir rapidement avant que la situation ne devienne ingérable.

E-MARKETING

Vous pouvez par contre vous inspirer de Findus, dont la communication suite à la découverte de viande de cheval dans leurs produits a été exemplaire : « Conscient de l’enjeu moral et culturel de ce problème de conformité, & 8230; la marque tient à s’excuser auprès des consommateurs avec qui elle entretient une relation de transparence et de confiance » (extrait du communiqué de presse suite au scandale). Le bad buzz. A vous de jouer.

  • crise bad buzz
  • face bad buzz
  • internet reseaux sociaux
  • bad buzz crise
  • crise reseaux sociaux
  • crises bad buzz
  • bad buzz anticiper
  • bad buzz phenomene
  • crise medias sociaux
  • crises medias sociaux
  • anticiper crises medias
  • buzz anticiper crises
  • gestion communication crise
  • entreprise bad buzz
  • sociaux bad buzz
  • anthony babkine mounira
  • babkine mounira hamdi
  • comprendre bad buzz
  • communication bad buzz
  • bad buzz etapes

Résultat.

Néanmoins, certaines bonnes pratiques sont assez universelles. Ce plan d’action consiste notamment à :. Sachant que la majorité des consommateurs consultent les avis d’autrui avant de procéder à un achat sur Internet, il n’est pas difficile de comprendre qu’un bad buzz soit une problématique phare en termes de communication web.

Afin de recevoir un lien de réinitialisation, veuillez renseigner votre adresse e-mail:.  » doivent-elles alors penser. Chaque situation de bad buzz est différente : néanmoins, en fonction de sa nature, il est possible d’exploiter certains filons grâce aux expériences précédentes d’autres entreprises.

D’ailleurs, certains commentaires montrent, qu’au-delà de la gêne occasionnée, les utilisateurs de Buffer ont apprécié cette communication transparente :. Rappelez-vous le proverbe : « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui »& 8230; Mieux vaut ne pas prendre de risque. Sur internet, l’effet « boule de neige » est autant désiré qu’il n’est craint.

On parle de bad buzz lors d’attaques violentes sur le Web de la réputation d’une entreprise, d’une institution, d’une marque, d’un produit ou d’une personne. La communication est souvent la clé de voûte du problème même si parfois la discrétion est également importante. Un bad buzz est un phénomène de bouche-à-oreille négatif observable sur Internet et principalement sur les réseaux sociaux, souvent en réaction :.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!