Comment apprendre à gagner en confiance et estime de soi au travail ?

Comment apprendre à gagner en confiance et estime de soi au travail ?

D’une bonne, positive, haute estime de soi découle facilement une confiance en soi. Il est possible d’avoir une piètre estime de soi en général, mais avoir une confiance en soi pour quelques compétences, face à une situation particulière. L’estime de soi et la confiance en soi sont deux concepts différents pouvant être complémentaires, mais qui n’existent pas forcément en même temps chez la même personne. Confiance et estime de soi au travail, comment les gagner à coup sûr ?

Estime et confiance : deux concepts différents

L’estime de soi, la valeur que l’on se donne – plus ou moins positive ou négative – est quelque chose qui s’est construit depuis l’enfance tandis que la confiance en soi ou le manque de confiance s’installent au fur et à mesure des expériences, des succès et des échecs. La mauvaise estime de soi et le doute sur soi sont difficiles à déloger une fois enracinées.

A lire aussi : Révolution des espaces de travail : vers un environnement plus convivial et flexible ?

Avoir une bonne estime de soi et une confiance en soi est le gage d’une réussite dans le monde du travail et dans la vie en général. L’estime de soi et la confiance en soi peuvent se travailler et être retravaillées. Une bonne formation à l’estime de soi au travail permet d’aiguiser ses soft skills, mieux se sentir au travail, subir moins de stress et de frustration, atteindre ses objectifs et évoluer sereinement.

A lire aussi : Comment utiliser le diagramme de Gantt ?

Gagner de meilleures estime et confiance en soi

Quand on manque d’estime de soi et de confiance en soi, on a du mal à s’affirmer au travail, on se tait parce qu’on éprouve des difficultés à exprimer ses idées ou on a peur d’essuyer les critiques et les échecs. Prendre plus de responsabilités vous révulse-t-il ? Etes-vous tout le temps dans le doute ? Il y a un véritable travail à faire, le plus personnalisé possible, pour renforcer votre confiance en vos capacités et votre appréciation de vous-même.

Exemple de manque d’estime de soi en entreprise

Sophie est une jeune cadre qui a du mal à s’imposer lors des réunions avec ses collègues. Elle a souvent l’impression que ses idées ne sont pas pertinentes et qu’elle risque d’être critiquée. Elle se met alors en retrait, n’ose pas prendre la parole et n’arrive pas à obtenir la reconnaissance qu’elle mérite.

Exemple de manque de confiance en soi en entreprise :

Pierre est un commercial talentueux mais qui a tendance à douter de lui-même. Lorsqu’il doit vendre un produit complexe à un client, il n’ose pas toujours affirmer ses arguments et ses compétences. Il craint les refus et ne veut pas sembler trop insistant. Il a ainsi du mal à atteindre ses objectifs de vente et est souvent dépassé par des concurrents plus sûrs d’eux.

Pour résoudre ces difficultés, il n’y a pas à tergiverser, il n’y a pas mieux que les formations à l’estime de soi au travail. Pourquoi ? Parce que ces formations sont éprouvées. Après, vous pouvez toujours dévorer vos best-sellers préférés sur le développement personnel. Le plus grand intérêt d’une formation sur l’estime et la confiance en soi est que les objectifs sont clairs et vous êtes intimement guidé pour les atteindre avant d’être laissé voler de vos propres ailes.

Techniques pour gagner une meilleure confiance en soi

Ravoir confiance en soi est la bonne voie pour retrouver petit à petit une bonne estime de soi. Ce sont les actions, ou plutôt les échecs, le manque de reconnaissance et d’encouragement qui mettent à mal la confiance en soi. Au quotidien, l’idée est de renverser la vapeur. Pour regagner une belle confiance en soi, il faut rester dans l’action tout en appréhendant l’échec et le jugement des autres autrement.

Au quotidien, on affronte ses peurs petit à petit, on apprend à exprimer ses idées pour ne plus avoir peur de prendre la parole. Si on pense qu’on n’est pas une lumière, une mauvaise estime de soi donc, c’est peut-être parce qu’on se compare trop aux autres, aux génies de service. Les comparaisons sont à éviter. Il faut par contre apprécier ses compétences, ses petites victoires et petits succès, qui, à force de s’accumuler, boostent sa confiance en soi et enracinent une bonne estime.