Être une femme manager de transition

Être une femme manager de transition

Non, le métier de manager de transition n’est pas réservé qu’aux hommes ! Le management de transition est un secteur dynamique et de plus en plus de femmes donnent un nouvel élan à leur carrière en devenant manager de transition. Il y a cependant encore des efforts à faire sur l’égalité homme/femme dans ce secteur ! Les femmes ne sont pas majoritairement représentées. Comment peuvent-elles dépasser le plafond de verre qui s’impose à elles ?  Etat des lieux.

Le management de transition, un métier pour les femmes

Même si des mesures législatives (loi Coppé- Zimmerman par exemple) ont été prises en France et que la mentalité change, il subsiste toujours des inégalités entre hommes et femmes sur les postes du top management. Les femmes rencontrent des difficultés à dépasser le plafond de verre. Elles ont particulièrement des lacunes à être recrutées sur des postes de direction. Ceux-ci sont plus facilement attribués aux hommes.  Cependant, le management de transition se révèle être une belle voie d’accès au top management, puisqu’il facilite leur prise de poste à ce niveau. En effet, bien qu’elles soient encore trop minoritaires, de plus en plus de femmes deviennent managers de transition. Elles donnent ainsi un nouvel élan à leur carrière.

A découvrir également : Auto-entrepreneur : pourquoi opter pour une assurance professionnelle ?

Devenir manager de transition en tant que femme : les bénéfices

Dans le métier de manager de transition, ce sont les compétences qui priment, quel que soit le genre (voir le portrait d’une manager femme de transition). Il n’est pas question de politiques, mais bien d’incarner une posture avec des compétences clés indispensables au métier. Les femmes peuvent faire valoir leurs expériences au même titre que les hommes. Au-delà des compétences, ce métier promeut une certaine liberté, les managers de transition n’étant pas affiliés directement à l’entreprise. Ils travaillent aux côtés de l’entreprise et des équipes. Il y a une liberté d’action et d’emploi du temps, très importante. Aussi, ce métier offre une stimulation intellectuelle. En effet, la manager de transition peut passer d’une mission à une autre et ainsi, exercer son métier dans une structure nouvelle avec des transformations/changements à opérer toujours plus différents les uns que les autres. C’est un métier riche humainement. La manager de transition va rencontrer sans cesse de nouvelles personnes et mettre en pratique ses softs skills (voir article sur la cohésion d’une équipe). Opérer le changement/ la transformation dans une organisation, est aussi très valorisant et favorise une bonne estime de soi-même.

Quels sont les freins pour devenir femme manager de transition ?

Les freins peuvent être totalement externes au marché. Si nous prenons les métiers comme ceux de la supply chain et de l’industrie, ils sont majoritairement occupés par des hommes et sont souvent associés au masculin. Du côté purement personnel, il est vrai que les missions en management de transition nécessitent de la mobilité. Les missions de transition peuvent être exercées aux 4 coins de la France mais également à l’étranger. C’est une réalité, les hommes ont souvent moins de difficultés à accepter cette mobilité. L’approche judéo chrétienne de la société fait qu’une femme a plus de mal à accepter d’effectuer des missions loin de son domicile. Aussi, face à une proposition de mobilité, les femmes, contrairement aux hommes, doivent être repérées par leur hiérarchie. Pour les propositions de mobilité, les femmes ont tendance à adopter une posture de retrait face à ce type de proposition.

A voir aussi : Le portage salarial : un secteur en plein essor

L’approche d’un cabinet de management de transition pour les femmes managers de transition

Des actions sont menées par les cabinets de management de transition afin d’améliorer la représentation des femmes managers, au même titre que les hommes. D’ailleurs, ils peuvent se prévaloir de respecter pleinement l’égalité homme/femme. Dans les cabinets spécialisés tels que CAHRA, le métier de manager de transition est un métier comme un autre. Qu’on soit homme ou femme manager de transition, l’égalité salariale est respectée : même poste, même compétence et même salaire.

Même s’il reste encore des progrès à faire pour que les femmes soient égales aux hommes dans le secteur du management de transition. Elles sont de plus en plus nombreuses à se lancer dans le management de transition et … elles ont raison ! Elles luttent contre les clichés en s’engageant dans ce métier et à relever le défi. Avec ce challenge, elles peuvent se lancer dans diverses missions dans des entreprises de taille et de nature différentes. Il n’en reste pas moins que c’est un métier totalement accessible aux femmes et qui garantit à la fois un nouvel élan à la vie professionnelle et épanouissement.