Guide Entrepreneur
Mariage célébré à l’étranger : Comment faire reconnaître sa valeur légale en France Mariage célébré à l’étranger : Comment faire reconnaître sa valeur légale en France
Le lieu de célébration du mariage peut très bien se faire à l’étranger. En effet, les futurs époux peuvent décider de se marier à... Mariage célébré à l’étranger : Comment faire reconnaître sa valeur légale en France

Le lieu de célébration du mariage peut très bien se faire à l’étranger. En effet, les futurs époux peuvent décider de se marier à l’étranger. Leur union peut être reconnue si toutes les formalités sont remplies. Mais comment faire pour la reconnaissance des mariages ?

Choisir l’autorité diplomatique pour la célébration du mariage

La célébration du mariage à l’étranger peut se faire selon deux options précises.

A découvrir également : Qui peut consulter les comptes d'une association loi 1901 ?

L’autorité française : L’ambassadeur ou le Consul de France

Le mariage peut être célébré par l’ambassadeur ou le consul de France compétent. Par contre, ces autorités doivent être aptes à célébrer le mariage dans le pays où vous désirez vous rendre. Il faut donc se renseigner avant de se constituer le dossier de mariage.

En général, dans la majorité des pays, se marier à l’ambassade ou au consulat est juste réduit au couple de nationalité française. Si l’autorité diplomatique ne peut pas célébrer l’union, les futurs mariés peuvent se rendre en France pour un mariage.

A voir aussi : La solution apportée par un outil MDM dans la gestion des données

L’officier d’état-civil

Il est possible de se marier devant l’officier de l’état civil local. Mais il faudra alors procéder à la transcription sur leur état civil afin d’être reconnu par la loi française.

Un traducteur assermenté se chargera de simplifier toutes vos démarches administratives afin que la constitution du dossier se fasse le plus simplement.

Par contre, un mariage religieux est dépourvu des bases légales (selon le droit français) et l’union ne peut être reconnue en France. Toutefois, un mariage civil peut être précédé d’une célébration religieuse ou inversement, à l’étranger. Dans ce cas, la transcription du mariage est possible en France.

Les formalités administratives auprès de l’ambassade pour se marier à l étranger

Les futurs époux devront remettre un certain nombre de dossiers et l’agent consulaire examinera s’ils répondent aux mêmes conditions que dans le cadre mariage célébré en France. On aura besoin des documents suivants pour un mariage célébré à l’étranger :

  • Fiches de renseignements complétées ;
  • Copie intégrale des actes de naissance ;
  • Preuve de nationalité française ;
  • justificatif d’identité ;
  • Justificatif de domicile

La reconnaissance du mariage en France

Si le mariage est célébré et enregistré par une autorité diplomatique française, l’union est d’office valide en France. Si c’est l’officier de l’état civil, alors il faut une demande de transcription sur les registres de l’état civil en France.

Il faut savoir que la demande de transcription se fait à la demande de l’un des époux. La liste des pièces à fournir est disponible sur le site du ministère des affaires étrangères. L’époux va faire la demande auprès de l’autorité consulaire ou diplomatique.

Mariage devant l’officier d’état civil

Lors du dépôt de dossier, il faut les mêmes documents comme la copie intégrale de l’acte de naissance, le certificat de capacité à se marier ou encore la preuve d’identité et de domicile.

La publication des bans est nécessaire et se fait soit à la mairie du lieu d’habitation ou de la résidence du futur époux ou soit au consulat du conjoint en cas de résidence hors de France.

Passer une audition avant le contrat de mariage

Il est impératif de passer une audition avant son mariage afin de s’assurer qu’il n’est pas contraint ou blanc. Cette audition peut être faite devant l’officier de l’état civil ou encore au domicile du couple.

Les conditions de vie commune sont pareilles selon que le lieu du mariage soit en France ou ailleurs. Ainsi, il faut l’absence de mariage non dissout ou encore la non présence d’un inceste dans la famille. C’est l’article 171-4 du code civil qui met e place les diverses conditions à respecter afin que le mariage se déroule dans les meilleures conditions possibles.

2

Show Buttons
Hide Buttons