Guide Entrepreneur
Quelles sont les différentes structures ? Quelles sont les différentes structures ?
Exercice de métiers de l’immobilier peut être fait via différentes structures. Les Freelances, Franchises, Agences Immobilières dans un réseau d’agents indépendants et de GIES... Quelles sont les différentes structures ?

Exercice de métiers de l’immobilier peut être fait via différentes structures. Les Freelances, Franchises, Agences Immobilières dans un réseau d’agents indépendants et de GIES (Groupement d’Interest Economique) sont les 4 principales structures qu’une agence immobilière peut avoir sur le marché actuel. Ces types d’agences définissent leur degré d’autonomie, leur visibilité et leur pouvoir d’achat sur le marché, lors de la création d’une agence immobilière, il est important de connaître ces différentes structures afin de choisir celle qui est le mieux adaptée à ce que le fondateur de la agence immobilière .

1) Organismes indépendants

Les indépendants sont des organisations locales très autonomes qui rivalisent avec toutes les autres agences. Le directeur gère l’entreprise comme il le souhaite et, il n’a aucune contrainte au développement ou à la diversification. La liberté de ces agences est donc optimale. L’approche d’une agence indépendante est humaine et personnalisée puisqu’elle sont en contact direct avec le client. En outre, les organismes indépendants connaissent bien le secteur dans lequel ils opèrent. Toutefois, ces organismes présentent un risque très élevé puisqu’ils ne peuvent compter que sur leurs ressources en cas de problème financier ou autre. De plus, la réputation de l’agence indépendante au moment de sa création est nulle, de sorte que l’agence devra, toujours par ses propres moyens, obtenir une visibilité au fil des ans avec un budget limité.

A lire aussi : Pourquoi confier la gestion fiscale de son entreprise à un professionnel ?

Pour résumer, le organismes indépendants sont les agences les plus autonomes du marché immobilier, mais leur champ d’application est faible parce qu’ils sont limités par un aspect financier et hautement compétitif. En outre, les agences immobilières indépendantes doivent acquérir leur notoriété par leurs propres moyens.

2) Franchises

Les franchises sont des agences qui adhèrent à un réseau immobilier existant, sont des agents immobiliers liés au groupe par un contrat de franchise. La franchise devra payer un% de la profit pour le groupe. En retour, il bénéficie du nom et de la réputation du réseau qui leur permet de gagner des clients. En outre, le groupe leur permet d’avoir accès à des matériels de formation et commerciaux. Les franchises disposent d’un budget substantiel qui leur permet de communiquer de manière significative. Le risque financier dans ce type d’organisme est réduit et l’investissement est contrôlé. Cependant, ces agences ne sont pas à 100% libres de leur action, elles doivent respecter la politique du réseau, la méthode, la cible et le secteur sont dictés par le groupe.

A lire en complément : La solution apportée par un outil MDM dans la gestion des données

En résumé, les franchises bénéficient d’une réputation et d’un budget significatifs qui permettent d’élargir l’objectif et d’être visibles au niveau national, mais l’adhésion à une franchise réduit l’autonomie de l’agence qui dépend du réseau. En effet, certains processus doivent être respectés et les fondateurs qui choisissent cette structure n’ont aucun pouvoir sur le choix de la communication et de l’image que le groupe donne.

3) Agence immobilière en réseau d’agent indépendant

Entre la franchise et les agences indépendantes, les agences disposant d’un réseau d’agents bénéficient des avantages des franchises, à savoir une image de marque commune, des supports de communication harmonisés, une formation et un soutien juridique en contrepartie d’une contribution à l’agence mère. Et tout cela tout en préservant leur autonomie.

En résumé, les agences immobilières dans un réseau d’agents indépendants représentent un bon compromis, elles bénéficient de la formation et de la notoriété inhérente du groupe et de la liberté des agences immobilières indépendantes. Ce type de structure peut être intéressant de commencer dans l’immobilier tout en étant sur son propre compte.

4) Groupes d’intérêt économique (GEI)

Les DIE sont des groupes d’agences entre l’entreprise et l’association. Il permet aux organismes indépendants de se regrouper en réseaux pour accroître leur pouvoir d’action. En combinant les ressources de chaque organisme présent au sein du groupement, les GIG permettent des avantages tels que rabais sur les commandes en vrac de fournitures.

En résumé, les GEI sont un mécanisme d’entraide qui permet aux agences indépendantes de concurrencer le marché immobilier. Cette structure est intéressante car elle permettra aux agences indépendantes de bénéficier d’un champ d’action similaire à celui des franchises sans affecter leur autonomie.

En conclusion, chaque type d’organisme présente des avantages et des inconvénients liés principalement à l’autonomie, au budget et à la visibilité. La structure de l’agence aura une incidence sur le service offert au client. Lors de la création d’une agence immobilière, il sera alors nécessaire que le fondateur se demande s’il préfère être pleinement autonome en prenant en retour un risque lié à un manque de formation et de visibilité ou, au contraire, préfère un soutien limitant l’autonomie mais permettant de bénéficier de processus et significatifs visibilité. En outre, le fondateur devra remettre en question le risque financier qu’il est prêt à prendre, car chaque structure ne nécessite pas le même budget et surtout le même risque financier.

Show Buttons
Hide Buttons