Auto entrepreneur : les solutions de domiciliations d’entreprise

Auto entrepreneur : les solutions de domiciliations d’entreprise

Lorsque l’on crée son entreprise en autoentrepreneur, on arrive rapidement à une étape qui peut poser un problème, le choix de la domiciliation de l’entreprise. C’est avant tout une décision stratégique. Couramment appelé le siège social, la domiciliation d’entreprise demande de fournir une adresse qui n’est pas celle de votre activité si vous avez des locaux. En tant qu’autoentrepreneur, il existe différentes solutions pour faire votre choix, on vous aide à comprendre. 

Qu’est-ce que c’est la domiciliation ?

Avant toute chose, il faut comprendre que la domiciliation est une obligation légale. Cela correspond à l’adresse juridique de votre entreprise. Cela définit le lieu des activités administratives d’une société. Il n’y a pas de restrictions, c’est-à-dire que l’on peut choisir de l’implanter dans une autre ville ou une autre région que celle de votre activité réelle. Cela peut être une solution pour donner à votre entreprise une meilleure image ou bénéficier d’avantages fiscaux. En effet, c’est le lieu de domiciliation qui va définir le cadre juridique et fiscal dans lequel s’inscrit votre entreprise. Certaines villes ou régions apportent des avantages, c’est pour cela que l’on retrouve bon nombre de sièges sociaux à Paris par exemple. 

A lire également : Ce que vous devez savoir sur l’extrait Kbis

Les sociétés de domiciliation 

Une des premières possibilités lorsque l’on est autoentrepreneur, c’est passer par une société de domiciliation. Le principe est simple, on peut louer un siège social auprès d’une structure de domiciliation d’entreprise et ainsi obtenir une adresse fiscale dans le lieu de notre choix. Cela se nomme alors de la domiciliation commerciale. Il existe des sociétés spécialisées et agréés pour effectuer ce service un peu partout en France et on peut trouver une entreprise de domiciliation commerciale en Gironde, en Alsace ou en Bretagne, tout dépend de votre choix. Cette solution permet par exemple d’indiquer à vos clients que vous êtes basés dans une grande ville sans que cela soit réellement le cas. 

De plus, la société domiciliataire, c’est-à-dire votre bailleur en quelque sorte, met généralement à disposition des services de gestion de courrier, de secrétariat partagé ou d’aide aux formalités administratives par exemple. On peut aussi bénéficier de salles de réunion pour un besoin ponctuel pour accueillir des membres de la direction. 

A lire aussi : Comment pouvez-vous simplement utiliser Gantt Project ?

La domiciliation chez soi 

L’avantage de la situation d’autoentrepreneur, c’est que l’on n’a pas nécessairement besoin d’un local pour exercer sa profession. On peut tout à fait travailler de chez soi. Ainsi, lorsqu’il faut choisir une adresse de domiciliation pour votre entreprise, il est possible de choisir votre domicile personnel. Cela permet de se lancer rapidement sans avoir besoin d’effectuer des recherches pour trouver une adresse fiscale et de réduire les charges mensuelles liées à la location du siège social. 

Évidemment, cela permet de simplement recevoir vos courriers et informations administratives. En revanche, cela n’est pas possible dans tous les cas. Pour que la domiciliation soit valable, il faut qu’elle soit autorisée dans les règles d’urbanisme, dans les clauses du bail d’habitation ou dans le règlement de copropriété. C’est donc un choix réservé en général aux propriétaires. Cela peut aussi être dérangeant si l’on souhaite garder pour soi son adresse personnelle. En effet, votre adresse sera directement reliée à l’activité de votre entreprise et sera publique.